lundi 31 mai 2010

Est-ce que ce garçon deviendra obèse?

-- Les causes de l'obésité sont aussi d'ordre psychologique
Regardez son visage. Ce jeune homme aurait pu poser pour Albert Anker, peintre de la paysannerie bernoise qui fut commissaire de la section suisse à l'Exposition universelle de Paris en 1878. Regardez son ventre -- et rien d'autre. Est-ce que lui aussi deviendra obèse en prenant de l'âge?

On ne parle pas ici du petit oreiller rondelet qui vous vient à la soixantaine
, doublé de fourrure, et sur lequel certains ont envie de poser leur tête lors d'une petite sieste câline. Non, il s'agit d'obésité irréversible, celle dont les causes se partagent entre l'hérédité, l'appartenance socio-économique, les habitudes alimentaires, la profession et la relation distante au sport. Une surcharge pondérale qui s'installe tôt dans la vie d'un mec et qui est d'autant plus difficile à éliminer qu'elle est aussi causée par des difficultés d'ordre psychologique non résolues.

Des problèmes imbriqués les uns dans les autres peuvent apparaître à
l'adolescence: on se sent mal aimé, moche, abandonné du père qui est allé vivre ailleurs; ou bien, on a été maltraité d'une manière ou d'une autre; on se découvre gay dans un milieu scolaire ou familial hostile. Donc, on se construit une protection en devenant un gros, ce qui détourne l'attention; tandis que les sucreries apportent un peu de consolation. Plus tard, ce sera l'alcool et les copains complices: le clan des gros. Une personne obèse -- qui se sent rejetée par la société méprisante des y-qu'à sveltes choisit en général l'une de ces deux options: le repli total ou le refuge parmi les poids-lourds et ceux qui les admirent. Une personne obèse et gay qui ne fréquente que ses semblables, se trouve doublement marginalisée. Certains gros nounours organisent très bien leur vie sociale. D'autres connaissent une grande détresse et la solitude.

Ulysse

samedi 29 mai 2010

Histoire d'une députée irlandaise pieuse et homophobe...

-- ...chopée pour détournements de fonds et de jeune homme
La vie n'est pas facile pour tout le monde. Prenez le cas de Mrs Iris Robinson, 61 ans, trois enfants, députée unioniste en Irlande du Nord, fervente croyante (versant protestant) qui s'était prononcée publiquement en faveur du traitement des homosexuels pour les guérir de leur vice, "comparable à une maladie mentale", une offense envers Dieu. "Je connais, avait-elle déclaré, un charmant psychiatre qui travaille aussi pour mes services sociaux; grâce à ses convictions chrétiennes, il aide les homos à quitter leurs pratiques. Et j'ai rencontré des gens qui ont viré à l'hétérosexualité"... Mais voilà qu'à la même époque (2008), Mrs Robinson, épouse de Peter, Premier ministre nord-irlandais, avait pris le beau Kirk McCambley, 19 ans, pour amant. Cette galipette ne concernerait que le trio (épouse, mari, amant) si Mrs Robinson n'avait obtenu, grâce à sa position, que deux promoteurs investissent une somme considérable dans le café qu'allait ouvrir le jeune homme (elle en avait aussi détourné une petite part). L'affaire est devenue publique au début de 2010 et Mrs Robinson a dû démissionner; son mari a abandonné provisoirement son poste.

Détails croustillants et navrants. Avant de prendre Kirk pour amant, Mrs Robinson avait été la maîtresse du père de Kirk, un boucher. La chaude Iris a déclaré publiquement que Dieu lui avait pardonné ces offenses... Autre scandale: grâce au cumul des postes qu'ils occupaient, Iris et Peter Robinson ratissaient six salaires... Mais en janvier, Iris a craqué; elle a été internée en clinique psychiatrique. Kirk avait rompu depuis longtemps, de crainte que sa
petite copine ne découvre le pot aux roses; il avait prétexté un cancer du testicule. Pourtant Mrs Robinson continuait à le bombarder de SMS, courriels et lettres d'amour enflammées... Le magazine Playgirl qui survit sur le net a proposé au beau Kirk de poser à poil; le précédent modèle scandaleux était Levi Johnston qui avait engrossé la fille de la gouverneure Sarah Palin... Le "charmant psychiatre", cité par Mrs Robinson a été démasqué par un journaliste de l'Independent -- on y reviendra dans une prochaine note.

Si le film Le Lauréat (1967) -- dans lequel une femme nettement plus âgée, Mrs Robinson, séduit un étudiant -- et si les chanteurs Simon & Garfunkel vous rappellent de bons souvenirs, vous pouvez imaginer les compilations que les Irlandais ont bidouillées avec les célèbres paroles de la chanson titre du film: "God bless you please, Mrs Robinson. Heaven holds a place for those who pray", en ajoutant: "except the gays", ce qui rime. Pourtant Iris Robinson, l'Irlandaise, a survécu à sa tentative de suicide.

Ulysse

mercredi 26 mai 2010

Peut-on rétracter ses boules pour éviter les coups bas?



-- Info ou intox? Les lutteurs de sumo le feraient avant les combats
Après le mode d'emploi du cache-sexe japonais le plus populaire, le fundoshi, passons aux secrets que cache celui des lutteurs de sumo, le mawashi. Il est au sumo ce qu'est la culotte à la lutte suisse: le lieu des prises et des surprises. La manière d'empoigner le mawashi de l'adversaire est déterminante pour l'ouverture du combat. Après vient la déstabilisation par des poussées au corps ou au visage. Une prise de mawashi permettra ensuite de soulever le gars, le pousser ou de résister à son attaque. Il faut donc que le cache-sexe résiste. Le lutteur est ceinturé d'une bande de tissu qui peut mesurer jusqu'à 8m de longueur et peser entre 3 et 4kg. Ses assistants l'habillent selon des règles immuables dont je vous fais grâce. Plus bas, on verra qu'en l'an 2000, le sumotori Asanokiri a été disqualifié pour avoir été déculotté en plein combat, devant les caméras.

Ici intervient la question: info ou intox? La rumeur circule qu'avant de ceindre leur mawashi, les lutteurs procèderaient à une rétractation des testicules pour se protéger des coups bas. Ils stimuleraient le réflexe des muscles crémaster en frottant la partie interne supérieure de la cuisse et remontant vers l'aine. Essayez si vous êtes un homme (un vrai), d'abord à gauche, puis à droite: le testicule concerné se soulève. Comme avec l'eau glacée. Les sumotoris seraient entraînés à aspirer leurs couilles dans l'abdomen, là où elles logeaient avant la naissance. Puis à les faire redescendre après le combat grâce à un bain chaud. Ian Fleming, auteur des romans 007 l'aurait raconté dans On ne vit que deux fois.

Normalement, la cavité qui a permis la descente des testicules se ferme après la naissance. Mais certains adeptes du tantra, du qigong et d'autres arts martiaux pratiquent les techniques du contrôle des organes abdominaux favorisant les orgasmes multiples sans éjaculation et l'aspiration des testicules. Ce qui permet de prendre des coups terribles dans l'entrecuisse sans flancher. Je ne pense pas que ce soit le cas des lutteurs de sumo, sport
dans lequel les coups bas sont interdits. Quant au mawashi, il est en soi une coquille de protection.

Le sumotori Asanokiri (30 ans et 229 kilos) n'a pas choqué les Japonais parce qu'ils l'ont vu à poil un bref instant -- la nudité n'est pas un problème chez eux. Mais parce qu'il avait livré un piètre combat et qu'il avait mal serré son mawashi. Explication: quelques mois avant, il avait perdu du poids et l'avait raccourci. Puis, peu avant le combat fatal, il avait repris du poids et son cache-sexe écourté était devenu limite.

Ulysse

lundi 24 mai 2010

Comment nouer un cache-sexe japonais



-- Le fundoshi est encore utilisé aux bains et dans les festivals
Pour remplacer le string, qui a fait son temps chez nous, voici un cache-sexe exotique: le fundoshi japonais. Porté autrefois comme sous-vêtement, il a été remplacé par les slips, calcifs et leurs élastiques depuis la victoire amère-ricaine. Il est encore en usage pour nager ou se tremper là où les Japonais se retrouvent entre eux. Et il est fièrement endossé par les participants au Hadaka Matsuri, fête de l'homme nu ou festival de la boue. Ces cérémonies, qui rappellent des rites anciens de purification, permettent en même temps de se livrer joyeusement à la compétition virile et à l'initiation des jeunes.
Montrer ses fesses en public n'est pas gênant pour un mâle japonais. Une expression courante le prouve: l'équivalent de notre il faudra nous retrousser les manches se dit prépare-toi à resserrer ton pagne. Les mecs n'hésitent pas non plus à sortir en hiver juste vêtus de leur sac à couilles, comme ils disent. Le Hadaka Matsuri d'Okayama se déroule en février et rassemble quelque 10'000 hommes prêts à courir sous des jets d'eau glacée pour prouver leur endurance.

Il existe plusieurs styles de fundoshi. Le plus simple dégage les hanches, les cuisses et les fesses. Il mesure 2,30m de longueur environ sur 25 à 35cm de large. Pour le nouer, on serre l'une d
es extrémités avec les dents, on passe l'autre devant le sexe dans toute sa largeur et entre les fesses en le tortillant comme une ficelle; puis on en ceinture le corps au niveau des hanches et on l'attache par derrière; l'autre bout double la partie cache-sexe, passe entre les jambes, est tortillé puis noué derrière. David et Louis en donnent la démonstration dans la série de vidéos The Fundoshi Project. Comment s'habiller seul; avec un aide de corps; la répétition (making of) et l'échange de bisous entre ces deux splendides nounours.

Ulysse

vendredi 21 mai 2010

L'amitié virile, c'est visible



-- Du frottement des corps naît la sympathie naturelle
C'est un phénomène réjouissant que l'érection spontanée des sportifs qui viennent de mettre un but ou de gagner leur match. Est-il communicatif, les spectateurs mâles se joignent-ils à cette jubilation? Faute de me rendre au stade, je n'ai pas pu l'observer. Les garçons connaissent les érections réflexes bien avant de jouer avec une balle ou un ballon. Elles commencent déjà dans le ventre maternel. A l'adolescence, elles provoquent la fierté du jeune homme en même temps que des situations très embarrassantes.

Camaraderie: deux joueurs
du Manchester United se congratulent.
Cette réaction physiologique naturelle se poursuit durant la vie adulte. Les collisions involontaires dans la foule, les percussions, les petits chocs, le massage thérapeutique peuvent déclencher ce que la science nomme une tumescence pénienne et la langue populaire un gourdin. Il suffit que les tétons, chez certains, ou la zone médiane du corps -- bas du ventre, fesses et cuisses -- ressentent une friction pour que le cortex réagisse. Dans certaines situations, un processus d'inhibition est déclenché, dans d'autres c'est l'érection. Le cerveau n'y est pour rien et l'homme sera incapable d'empêcher le sang de se précipiter dans son onzième doigt.

Raoúl, l'attaquant du Real,
tout excité d'entrer dans le jeu.
Dans une situation non érotique ou embarrassante parce que publique, le mec va tenter d'inhiber le phénomène le plus rapidement possible en pensant à une douche froide ou à ses impôts. Mais s'il est secoué par les vibrations d'un moteur, ou s'il se trouve dans un état de détente [oh antinomie!] sur une table de massage, il lui faudra plus de temps pour dégoupiller le gourdin. Chez les vainqueurs, c'est aussi la détente après la pression du match qui cause l'érection spontanée. Avec en plus, peut-être, la proximité de sensations entre leur sentiment de victoire et une situation de baise ou de viol.

Nadal terrassé par la victoire.
Ulysse

mercredi 19 mai 2010

Elle sert de couverture à un copain gay...


--... pour que les parents continuent à financer ses études
"Mike, un de mes meilleurs amis en fac est gay", écrit une jeune femme qui demande conseil à Savage Love, dans la chronique paraissant demain. "Je suis hétéro et fréquente un autre garçon. Nous entrerons en deuxième année à l'automne, et je trouve que ce serait le moment pour Mike d'informer ses parents sur son orientation sexuelle. Mais ces gens sont très rigides. Lorsque son frère aîné, qui est également gay, a fait son coming out, les parents lui ont coupé les vivres et l'ont complètement rejeté. Je comprends que Mike soit angoissé.
Dan Savage, chroniqueur de Savage Love.
"Quand les parents de Mike lui rendent visite au campus, je sers de couverture. Va pour le repas, mais j'ai honte de leur mentir en leur faisant croire que nous sommes amoureux. De plus, Mike viendra en vacances chez mes parents cet été et ses parents espèrent qu'on les invitera pour qu'ils puissent rencontrer la future belle-famille... Cela va trop loin. Qu'est-ce que je dois faire?"

Réponse de Dan
Savage (résumée). -- "Lorsque vous avez honte de mentir, ma belle, pensez
tout simplement que vous accomplissez une bonne action en vous faisant passer pour la petite copine de Mike. Vous mentez à des parents mesquins, qui exercent un contrôle émotionnel odieux sur leurs fils. De vraies merdes qui méritent d'être trompées. Et il est bien obligé de leur mentir tant qu'il est aux études... Dites à Mike que vous êtes prête à le soutenir, sous trois conditions: 1) qu'il promette de faire son coming out à ses parents le lendemain de la remise du diplôme de licence; 2) qu'il prenne contact avec son frère, s'il peut compter sur sa discrétion; et 3) qu'il annonce la "rupture" entre vous avant les vacances (cela vous évitera la visit
e des parents). Puis, à la reprise des cours en septembre, vous vous raccommoderez. Rompez et retrouvez-vous tant que cela sera nécessaire... Et aidez Mike à trouver sa prochaine "petite amie", par exemple une lesbienne que l'arrangement pourrait servir."
Programmer
une rupture au début de l'été.

Comment des parents qui ont les moyens financiers nécessaires peuvent-ils saboter à ce point l'avenir de leurs fils? Le dépit passager, c'est compréhensible; certains ont besoin de temps pour devenir hétéroflexibles. Mais une telle haine envers ceux que l'on a mis au monde et élevés!

Ulysse

dimanche 16 mai 2010

Des nuits et des jours: l'amour gay n'a pas dit son dernier mot

-- 17 mai: Journée mondiale de la lutte contre l'homophobie (3)
Plus de soixante écrivains se sont rendus à Soleure pour lire en public quelques pages de leur nouveau livre ou d'un travail en cours. En allemand, en schwitzerdütsch, en français, italien, néerlandais, russe ou anglais, mais pas rhéto-romanche cette année, si je ne fais erreur. Des voix féminines fortes, des voix viriles -- et d'autres qui exprimaient l'amour au féminin ou masculin pluriels. L'immense Hugo Loetscher, présent encore au printemps dernier en était une. Il nous a définitivement quittés durant l'été 2009.

Simon Froehling, 32 ans, helvético-australien de nationalité(s), est bachelier 2009 de l'Institut littéraire suisse de Bienne. Déjà connu en tant qu'auteur de théâtre, il a lu des extraits de son premier roman Lange Nächte Tag (Bilger, 2010). Patrick, le narrateur, et Jirka font connaissance pendant leur cours de yoga à Zurich et concrétisent quelques heures plus tard. "Der Sex war schnell und leise. Honnêtement, je dirais que chacun l'avait fait de son côté. Comme si nous voulions dépasser l'épisode aussi rapidement que possible afin de garder assez de temps ensuite pour nous découvrir." Les deux gars traversent des épreuves lourdes, d'autres légères, passent et gâchent leurs nuits dans les boîtes comme il est d'usage à leur âge. Ils alimentent leur jalousie ou leur dépit en se surveillant mutuellement sur la toile. Forment-ils un couple? "Est-ce que tu es souvent sur le net? [...] La question signifiait: j'ai vu que tu te branches tous les jours sur le Salon bleu. J'ai vu que tu n'as pas changé ton statut, tu marques toujours Single et j'aimerais savoir si tu..." Il se passe des choses dramatiques sous la douche, et d'autres plus gaies: "...und wir lieferten uns einen Schwertkampf, et nous nous étions battus à la pointe de l'épée, duel qu'aucun ne pourrait gagner, jusqu'à ce que nos queues soient vaincues par les coups et nos visages tordus de rire."

Le rapprochement et l'éloignement, le désir et le risque: Simon Froehling aborde un sujet grave, récurrent dans les années 1990 et qui n'apparaît presque plus dans les romans d'amour gay aujourd'hui. Il faut, m'a-t-il expliqué, que la génération actuelle en prenne conscience. Libertin et responsable, chapeau Simon! Un livre qui s'interroge aussi, entre les lignes, sur ce qui peut être raconté, ou pas. Et le prochain? "Ich denke, ich werde mich erst mal freischreiben müssen", a-t-il répondu au mensuel Cruiser. L'écriture décidera.

Ulysse

vendredi 14 mai 2010

La poésie c'est pas la barbe. Et la barbe, frime ou poésie?

-- Du coq à l'âne: littérature et genre à Soleure
Aujourd'hui, début des Journées littéraires de Soleure qui ont lieu chaque année à l'Ascension. C'est vrai que les livres -- ceux qui nous parlent à l'oreille et au coeur -- nous procurent une ascension magique jusqu'au monde de tous les possible(s). Je leur dois mon acceptation sans hésitation de l'amour des hommes, même si la société de l'époque (années 50-60) nous rejetait. Ces livres ne venaient pas de France. Pensez à André Gide, immature en ce domaine; pensez à Roger Peyrefitte, prototype de la tante malfaisante... Heureusement, il y avait des auteurs anglo-américains, prophétiques, combatifs, virils. Je reviendrai sur le sujet dimanche, avec Simon Froehling, jeune auteur suisse présent à Soleure.
Hula hoop en Nouvelle-Guinée.
La toile fait partie des interrogations que se pose le monde des lettres. Parmi les avant-gardistes, deux jeunes Allemandes publient la revue de critique littéraire ReLü uniquement en ligne. Et l'intrépide Florence Trocmé a présenté aujourd'hui son site Poezibao, journal permanent de la poésie qui enchante les amateurs, privés qu'ils sont d'échos dans les médias. Si la poésie vous paraît difficile d'accès, peut-être vous faudrait-il l'écouter avant de la lire. C'est mon cas: mes oreilles se régalent lorsque la poésie passe par le gueuloir d'un comédien ou d'un auteur, alors que mes yeux sont plus paresseux. Avec son site, Florence Trocmé se veut passeur, dit-elle, de cet art solitaire. Pourquoi pas passerelle? lui ai-je demandé, pour réagir à ce monde rétrograde où les femmes se font appeler Madame le Ministre...
La pharaonne
Hatsepsout.

Il y a plus de trois mille cinq cents ans, la pharaonne Hatshepsout, figure exceptionnelle du pouvoir, se faisait statufier avec les attributs de son rang dont une barbiche postiche, attachée derrière les oreilles, qui symbolisait sa puissance et son affiliation divine. Le masculin -- donc le poil -- a toujours été proche du divin puisqu'il l'a inventé. Mais notre époque se distancie du religieux. Est-ce pour cela que les mâles occidentaux s'épilent de partout? Tandis que les barbes opaques ne sont plus associées à la sagesse, mais à l'intégrisme (juif ou musulman) et à l'intransigeance imbécile des fondamentalistes évangéliques.

Ben Cohen, international de rugby à XV
hétéroflexible: autant de largeur d'esprit que d'épaules.
L'histoire et la mode ont codifié tour à tour le port ou l'absence de la barbe. Les femmes n'ont plus besoin de poils au menton (ou ailleurs) pour empoigner leur part d'autorité. Lorsqu'on cessera de dire d'une politicienne exceptionnelle qu'elle a des couilles (parce qu'elle évite la langue de bois), lorsqu'on aura trouvé d'autres mots pour qualifier la ténacité, le courage, on aura fait un pas vers la reconnaissance de la valeur de chaque genre. Alors, la barbe ne sera plus le signe de la domination, mais un art corporel -- piquant et changeant.

Ulysse

mercredi 12 mai 2010

"Parce que je le Vaugh bien"


-- Courageuse, Madame Claudia vit en Angleterre,
pays de tous les dangers... au lit

Madame Claudia Schiffer, épouse du Britannique Matthew Vaugh, mère de Casper, 6 ans, et de Clementine, 5 ans, accouchera dans quelques jours de leur troisième enfant. Son intrépide compatriote Karl Lagerfeld l'a photographiée pour le numéro de juin de Vogue, édition allemande. Claudia "parce que je le veau bien", sacrée plus belle laitière d'Allemagne (donc adorée en France), fêtera son quarantième anniversaire en août. C'est Annie Leibovitz -- lesbienne camionneuse comme Karl -- qui, la première, avait osé photographier une grossesse au naturel: en 1991, Demi Moore posait enceinte de sept mois. Madame Claudia habite l'Angleterre, pays de tous les dangers comme on vient de l'apprendre.

En effet, en un an, 18 millions de Britanniques se sont blessés en faisant l'amour. Et on ne parle pas de rosbifs ou de rosbifettes qui se seraient jetés par la fenêtre après leur nuit de noce -- il y en a beaucoup et on peut les comprendre... Non, une étude énumère l
es manières dont les Angliches, ces maladroits, arrivent à se blesser en conjuguant le verbe baiser. Les blessures les plus fréquentes sont: l'élongation d'un ou de plusieurs muscles; les tours de reins; le déplacement de vertèbres; les brûlures provoquées par la moquette ou le tapis qui concernent particulièrement les genoux, la chatte, la bite ou la peau des fesses; les torticolis; les problèmes d'articulations, entorse du genou, coude démis; les doigts retournés... Certains protagonistes vont jusqu'à la fracture. Le problème, c'est comment l'expliquer à votre médecin, aux urgences et sur votre feuille d'arrêt de travail...

Enfant, je me souviens d'avoir entendu la description détaillée d'un accident de l'amour qui m'avait impressionné. C'était à la radio, vers 23 heures, l'émission Jane et Jack réservée aux adultes. Je possédais un récepteur à galène: tout ce qu'il y a de plus écolo puisqu'il marchait sans courant électrique. Un fil passant sous mon lit le reliait au radiateur de ma chambre qui tenait lieu d'antenne. Le poste en bakélite fonctionnait avec des écouteurs, produisait un son très pur et captait seulement l'émetteur le plus proche, celui de Sottens. Pour le brancher, il suffisait de déplacer l'aiguille sur un cristal jusqu'à ce qu'on reçoive le signal. L'impressionnante histoire que Jack narrait à Jane était celle d'un couple qui n'avait pas pu se séparer après la conjonction et avait été emmené à l'hôpital dans cet état, sur une civière.

Ulysse

lundi 10 mai 2010

Le "guérisseur" des pédés pris la main sous le sac


-- 17 mai: Journée mondiale de la lutte contre l'homophobie (2)
Autrefois on hélait un porteur sur le quai de gare. "Professeur George", comme il se fait appeler sur son site internet, a engagé un porteur pour l'accompagner tout au long de ses vacances en Europe, le mois dernier... George Rekers, de North Miami, a enseigné la neuropsychiatrie; il est aussi docteur en théologie -- versant fondamentaliste protestant, pilier de la droite intransigeante. Cofondateur du Family Research Council, il a oeuvré en tant que conseiller "scientifique" de ce mouvement pour commercialiser des thérapies de "guérison" à l'intention des femmes et hommes homosexuels... Lucien -- son nom d'artiste -- accompagnait Rekers dans le rôle du porteur. Il avait été engagé sur le site de Rentboy.com, où il se décrivait ainsi: 20 ans, bite 21cm, adorable petit cul bombé, sensuel, sauvage, prêt à tout. Exactement ce qu'on peut exiger d'un porteur.
Rekers, psychologue et théologien spécialiste
des stages de "guérison" de l'homosexualité.

Au reto
ur, les deux hommes ont été photographiés à l'aéroport de Miami. Un informateur qui avait accès aux courriels de Lucien a lancé deux journalistes du Miami New Times sur la piste; il avait reconnu le psy anti-gay dans l'échange de mails entre Lucien et Rekers durant la préparation du voyage. Confronté à ces faits, Rekers a déclaré qu'il avait subi une opération l'empêchant de porter ses valises, c'est pourquoi il avait engagé cet assistant auquel il avait prêché la bonne parole. D'abord très discret, Lucien a fini par lâcher le morceau lorsqu'il a appris les activités homophobes de son client. "C'est clairement un homo qui ne s'accepte pas", a-t-il déclaré. (Les prostitués en connaissent un rayon sur ce genre de malheureux.) La bonne action quotidienne de Lucien consistait à masser son client en lui caressant la bite, puis les cuisses, les fesses et enfin le trou-duc. Amen!
"Lucien" a demandé qu'on ne publie ni son nom réel ni sa photo.
Les médias en ont fait leurs choux gras. Les blogueurs gay ont révélé que Rekers "conseillait" les cours de justice dans des cas d'adoption par des couples homos. Exemple: deux frères de quatre mois et quatre ans laissés par leurs parents dans un état d'abandon total -- malades, muets -- et confiés à deux hommes qui les ont rétablis avec patience et se sont attachés à eux. Le couple demande l'autorisation de les adopter puisque personne d'autre ne se présente; la cour reconnaît leur travail mais pas le droit de les garder -- sur le conseil de Rekers qui est payé 120'000 dollars pour cette "expertise"... Jésus à ses disciples: Et il leur dit: "À coup sûr, vous allez me citer ce dicton: Médecin, guéris-toi, toi-même!" (Luc 4.23.)

Ulysse

samedi 8 mai 2010

Lituanie: Marche des fiertés sous haute protection

-- 17 mai: Journée mondiale de lutte contre l'homophobie (1)

E
lles sont courageuses,
les 400 personnes qui ont défilé aujourd'hui samedi 8 mai à Vilnius, capitale de la Lituanie, lors de la Marche des fiertés gay, lesbienne et bi. Le thème: "l'égalité des droits", que le millier de contre-manifestants présents a hué en proférant des insultes, jetant des bombes puantes et en essayant de franchir les barrières que les policiers avaient érigées. Les forces de l'ordre ont eu recours au gaz lacrymogène pour protéger le cortège. La bagarre s'est intensifiée lorsque les protestataires se sont mis à jeter des pierres et des poteaux indicateurs. Deux législateurs lituaniens qui sautaient par-dessus les barrières pour attaquer directement le cortège ont été arrêtés.

Plusieurs étrangers, des militants gay, des diplomates et des membres du Parlement européen étaient venus spécialement à Vilnius pour soutenir les marcheurs. "Nous sommes ici parce que nous croyons à une société égalitaire, a déclaré Birgitta Ohlsson, ministre suédoise aux Affaires européennes. Les étiquettes, c'est pour du classement, des vêtements, pas pour les gens. Et nous sommes ici pour les ôter." A quoi Jonas Kempinskas, militant catholique qui portait une immense croix a répliqué: "La Suède a détruit la famille tra
ditionnelle. Maintenant, elle vient nous dire comment nous devons nous conduire et réfléchir, avec qui nous devons coucher. La Lituanie n'acceptera pas ces perversions."

La sécurité était assurée par 800 policiers, quelques-uns à cheval. Les protestataires brandissaient des croix et des pancartes, pendant qu'une messe était dite à la cathédrale. C'est la première Marche des fiertés gay en Lituanie, une nation de 3,4 million d'habitants majoritairement catholiques et aux trois-quarts hostiles à un telle manifestation. Alors que le permis de défiler avait été accordé, un arrêt de justice avait annulé l'autorisation pas plus tard que mercredi, prétextant un problème de sécurité. Mais hier, une cour d'appel avait rejeté l'interdiction. Un policier a été blessé, 19 personnes arrêtées et les deux législateurs ont été relâchés. Ce matin, un passant a lancé un cocktail Molotov contre le bureau de Jeunesse pour la tolérance, organisation des droits humains qui soutenait le défilé. Personne n'a été blessé.

Résumé d'une dépêche d'Associated Press, photos de Mindaugas Kulbis (AP).

mercredi 5 mai 2010

Un homme a besoin de mentors


-- Pour percer les mystères du travail, du sexe et de l'amour

Je lis le commentaire de Tonio (dans son blogue mentionné ici, dimanche dernier) sur les conflits qui se manifestent entre la nouvelle garde et l'ancienne, notamment au sujet du maintien des traditions que cette dernière voudrait imposer. Or, de quoi ont besoin les lesbiennes et les gay pour progresser aujourd'hui? De formation et d'initiation transmises par des mentors respectés certes, mais pas encroûtés. J'aurai 74 ans à la fin de la semaine; j'ai encore et toujours envie d'apprendre. J'aime aussi transmettre. Petit bilan avant anniversaire.

Au moment de quitt
er son île pour rejoindre les guerriers grecs qui vont combattre à Troie, Ὀδυσσεύς (Ulysse) confie l'éducation de son fils à Mentor. Aujourd'hui, mentor désigne un guide et ami plein de sagesse auquel on accorde confiance. Alors qu'un coach apporte des conseils rétribués dans un domaine restreint.

Photos empruntées à Manhattan Men.
Par son indépendance et son courage face aux pressions de la communauté religieuse à laquelle il appartenait -- et qui l'a excommunié -- mon père a été pour moi un mentor exemplaire et discret. Il militait en faveur d'une foi personnelle. Sans m'en rendre compte, j'ai suivi son exemple pour militer en faveur de l'égalité des gay dans une société qui restreignait nos droits. Les prédicateurs qui louvoyaient autour de nous étaient aussi nuls qu'orgueilleux. J'ai trouvé mes mentors et mes maîtres dans le monde séculier... André Leroi-Gourhan, mon prof d'anthropologie et chef de fouille sur un site moustérien dans l'Yonne, un homme à la fois mystérieux comme le monde préhistorique qu'il explorait et lumineux: presque un maître zen... Joseph Kramer, mentor "taoïste" tout en rondeur. Fondateur de la Body Electric School, cet ancien jésuite m'a enseigné, comme à des milliers d'hommes, l'art de respirer et d'élever notre vitalité sexuelle jusqu'à un état de charge érotique et spirituelle si puissant qu'il peut durer des heures... Alejandro Jodorowsky, auteur, metteur en scène de cinéma (La Montagne sacrée, El Topo), bédéiste, merveilleux sorcier de psycho-magie et grand maître de la lecture du tarot; il a posé une échelle contre mon arbre généalogique pour que j'y puisse grimper... Et il y en a d'autres que je bénis tout autant, phares et balises sur un chemin tortueux. De qui, de quoi me plaindrais-je à mon âge?

Ulysse

dimanche 2 mai 2010

Le fétichisme fait le mec

-- Casquettes, capuches, bottes et boue
Tonio, de Chicago, se décrit comme un jeune mec aux goûts sexuels étendus, doté d'une grande curiosité qui le mène à faire toutes sortes d'expériences et d'enquêtes. Gay, il explore les racines de sa sexualité, son évolution dans la sphère du BDSM aidé par des mentors qu'il apprécie et respecte. Il s'est engagé comme volontaire dans la prévention des maladies sexuellement transmissibles auprès de sa communauté. Depuis février, il décrit tout cela par bribes dans son blogue intitulé Down the Rabbit Hole -- une allusion j'imagine à Alice au Pays des merveilles. Citations et choix de photos.

"Personnellement j'apprécie l'attrait sexuel subtil des gars qui portent une pièce de vêtement adaptée à leur personnalité, cela m'excite plus que la nudité et les photos de bites. Je pense que le mystère est tué par la hâte de voir la queue du mec. Pourquoi ne pas regarder l'emballage et titiller mon imagination?"

"Je trouve les casquettes et les capuches extrêmement bandantes. Au collège, j'étais très attiré par un gars qui portait tout le temps une casquette de l'équipe des Red Sox et un sweat à capuche. Pour moi c'est le top. Je ne sais pas pourquoi; peut-être à cause de ce côté bande à part et un peu mystérieux, ou de l'aspect viril que donne une casquette de baseball."

"Je ne suis pas tellement attiré par le grunge. Mais
comme j'ai fait du foot pendant 14 ans de ma vie, les matches où l'on se ramasse plein de boue et de taches sont mes préférés. J'aime les photos de mecs qui s'en sont mis partout après avoir pris leur pied et bagarré dans la gadoue, qu'ils aient enlevé leur vêtement de sport ou pas encore."

Le fétichisme -- l'accessoire vestimentaire minimal ou extrême -- et l'ornementation du corps tiennent une place prépondérante dans le choix des photos que Tonio place dans son blogue.

Ulysse