lundi 28 juin 2010

Les baigneurs d'après la pleine lune



Edvard Munch peignant d'après modèle.
Peu avant la pleine lune, les relations entre personnes sont souvent tendues. Juste après, elles deviennent agréables. J'ai pu m'en persuader hier encore, au bord de l'eau, sur le rempart où je rencontre mes potes nageurs. Lorsque je suis arrivé, Bâtisseur ramassait quelque blocs de roche au fond de l'eau pour élargir la plateforme. Il y travaille depuis des années, parle aux pierres, avec son accent mi-chilien mi-argentin qui glisse comme un ruisseau sur les cailloux, et elles lui expliquent où elles doivent se placer dans sa construction... Puis est arrivé Dépité, déçu de voir les places*** déjà occupées par Bâtisseur et Blogueur. Architecte a rejoint Dépité au niveau**. Blogueur les a interrogés sur leurs récentes vacances ce qui a détendu l'atmosphère. Puis Chimiste est venu. À l'heure du déjeuner, le vin et les victuailles ont circulé entre les groupes. Bâtisseur a coupé ses tomates et son avocat, ferme et mûr, dans la salade de Blogueur; il déclaré: "Ce qu'elle est bonne ta salade!" -- sous-entendu: grâce à mon avocat. Humour chilien.

Dans l'après-midi, d'autres gars ont passé pour bavarder un moment. D'abord Médium qui avait l'air pensif. Puis Chilien2 et Cubain, que nous ne connaissions pas encore; ils observaient l'empierrement sans oser s'approcher. Le dialogue s'est amorcé et Chilien2 a dit qu'il n'arriverait jamais à monter un mur en pierres sèches. Bâtisseur lui a rétorqué (en espagnol): "Elle te sert à quoi ta tête?" Réponse: "À me coiffer!" Humour chilien, gros éclat de rire. Nous avons demandé à Cubain quelle était sa profession et il a répondu que dans son pays, il était champion de patinage. Gros éclat de rire. Précision: patin à roulettes. Ce métisse musclé est beau comme un demi-dieu; il prenait la pose sur une pierre, nu comme un kouros dans un musée grec...
Munch: "Les Baigneurs". Fragment.
Le peintre norvégien Edvard Munch (1863-1944), célèbre pour Le Cri, a passé l'été 1907 au bord de la Baltique à Warnemünde. Explorant la sensualité du corps humain, il avait installé son chevalet sur la plage naturiste. On le voit en train de peindre Les Baigneurs. Son modèle nu est un surveillant de plage. Pour marquer la différence sociale entre eux, Munch a barbouillé un pagne sur la photo alors qu'il peignait à poil pour ne pas se distinguer des baigneurs.
Et nous avons chopé des puces de canard.
Ulysse

samedi 26 juin 2010

L'homme est une femme qui s'ignore -- et vice-versa


Dans Savage Love cette semaine, Dan Savage répond à un gay dont l'ami est un transsexuel f-h (de femme à homme). "Il est très chaud, il est beau. Au-dessus de la ceinture vous n'imagineriez pas ce qu'il a en-dessous. Nous aimons nous embrasser et caresser, et de mon point de vue il suce très bien. Le problème c'est que je ne sais pas comment lui donner du plaisir. Il ne veut pas de relation anale (normal, sans prostate), il ne possède pas de bite que je pourrais sucer et ce qu'il a au bas du ventre ne nous intéresse ni lui ni moi. Pourriez-vous me dire comment lui donner du plaisir? Financièrem
ent, l'opération n'est pas envisageable."

Dan Savage a demandé l'opinion de Buck Angel, transexuel f-h non opéré (à part l'ablation des seins) qui mène une carrière d'activiste et de star du porno. "Buck Angel déclare que votre partenaire doit accepter son nouveau corps avant que vous puissiez le satisfaire sexuellement. Et c'est à lui de vous expliquer comment lui donner du plaisir. Communiquer est indispensable, quel que soit le genre des partenaires et leur orientation. Je suis d'accord avec Buck. Mais votre lettre me dit que, peut-être, c'est vous qui n'êtes pas à l'aise avec son corps. Cela peut se comprendre: vous êtes gay, pas bi, et une chatte n'est pas votre truc, etc."

"Cependant, votre aversion envers sa chatte dépasse les bornes du moment que vous acceptez ses fellations! Pour changer, cessez de considérer sa chatte comme une chatte. Tous les foetus commencent leur existence au féminin. Vous avez été une fille avant d'
être imbibé d'hormones virilisantes qui ont transformé votre chatte de foetus en bite. Votre partenaire et vous possédez des équipements équivalents. Son clit correspond au noeud de votre bite et il a aussi une tige. Il a des ovaires, vous des couilles, un petit capuchon comme vous [avant peut-être qu'on ne vous le coupe] et un méat urinaire. Alors? Considérez sa chatte comme une bite qui serait encore dans l'emballage du fournisseur. Une bite de chez Ikea qui demande à être assemblée -- ce que vous ferez dans votre imagination! Buck Angel suggère que vous jouiez ensemble avec un vibromasseur et que votre partenaire vous montre comment il aime se masturber. Cela vous excitera et vous entrerez dans le jeu."
Buck Angel, activiste transsexuel
et star du porno.
"Le plus important, c'est de convaincre votre partenaire que vous n'allez pas flipper en le touchant. Selon Buck, les transsexuels ont surtout peur des réactions de dégoût dans leur entourage. Lorsque votre ami sera rassuré, il est probable que votre vie sexuelle à tous deux explosera... Quant à la prostate, elle n'est qu'un des éléments procurant du plaisir anal: beaucoup de femmes et de trans jouissent aussi par la voie arrière."

Adaptation: Ulysse

jeudi 24 juin 2010

Ce swâmi nu est aussi un PDG de Madras


L
es raisons qui incitent les naga baba à choisir la voie du renoncement [note de mardi] sont multiples. À part la vocation innée, cela peut être la volonté de fuir le système des castes, ou d'échapper à une
situation économique sans issue, car vivre de la charité des fidèles rapporte plus que le labeur d'un paysan endetté... Et puis, il y a la magie des pouvoirs que le bon peuple prête aux saints nus: la capacité de vivre sans manger ou de marcher sur l'eau, de devenir invisible ou d'entrer en lévitation. On a aussi prêté ces talents à l'homme-dieu fondateur du christianisme...

Un maître spirituel h
indou qui vit selon l'idéal du renoncement et de la nudité visible, a parfois besoin de porter un vêtement. Français de naissance, swâmi Pranavananda Brahmendra Avadhuta vit dans l'État du Tamil Nadu. Il partage son existence entre les industries de tissage et de confection dont il est PDG à Chennai (Madras) et l'âshram (ermitage) qu'il a fondé. Un swâmi est un moine formé auprès d'un gourou; il a prononcé des voeux, notamment celui de chasteté, et se consacre à la plus haute réalisation spirituelle sans forcément se retirer du monde. A son tour, il accueille des disciples.
Il s'habille pour présenter les créations
de ses designers.

Christian Fabre est arrivé à Madras avec femme et enfant en 1971 pour diriger une affaire qui a périclité, entraînant l'effondrement de son mariage. Lui qui avait envisagé la prêtrise catholique s'est mis à lire les textes hindous et à les étudier aux pieds d'un maître. En même temps qu'il entrait dans la vie d'ascète, il a fondé des compagnies qui sont devenues florissantes alors même que le succès ou l'insuccès ne lui importaient plus. 15-20% des profits sont réinvestis dans les affaires, le reste est distribué aux employés. Lui-même s'accorde un salaire de quelques centaines de dollars seulement.
Visiteurs à l'âshram.
Comment swâmi Pranavananda arrive-t-il à concilier ses deux vies? Il l'a récemment expliqué aux Economic Times, à Bangalore. "Lorsque vous êtes amoureux,
le sentiment dure du réveil au coucher. Pourtant vous vaquez à vos activités comme d'habitude. Je suis imprégné de spiritualité et je me consacre aux affaires de temps en temps." Dans son âshram au sommet des montagnes de Kolli, il accueille des visiteurs mâles et des sadhaka, étudiants désireux de vouer leur vie au Seigneur Shiva, et prêts à apporter une aide pratique aux populations pauvres qui les entourent. D'après mes informations, le saint homme est l'un des seuls swâmi ouvertement gay en Inde. "On est gay pour aimer, dit-il, même si c'est d'une manière différente."

Ulysse

mardi 22 juin 2010

Les naga baba: ces clochards célestes et nus


Dans l'un des textes religieux les plus anciens de l'Inde, datant d'il y a trois à quatre millénaires, on trouve déjà la mention de ces ascètes itinérants qui vivent aujourd'hui encore dépouillés de tout, y compris des vêtements. Leur nudité reflète une renonciation totale aux biens de ce monde. Comment, dit un passage des Écrits, pourrait-on prétendre au plus haut degré d'initiation spirituelle et cacher son lingam (pénis) qui symbolise la nature du dieu Shiva? La nudité était encore largement pratiquée à l'époque du Gautama (Bouddha) qui serait demeuré nu jusqu'à sa mort.
A l'origine,
une secte guerrière.

Les naga baba (frères nus) partagent avec leurs collègues vêtus des pratiques religieuses comportant le yoga (qui rapproche l'âme du corps, ou le contraire), le contrôle du souffle, l'abstinence sexuelle (pour canaliser cette énergie vers le spirituel), la méditation, et différentes formes de mortifications dont celle du pénis (allongé par des poids,
enroulé autour de la taille, transpercé...). Certains fument du hasch pour dépasser l'illusion de la dualité!! Ils frottent aussi leur peau de cendre, recueillie si possible dans les lieux de crémation, afin de mieux brûler leur ego.
Mortification
du pénis.

Oublions ce que la nudité représente pour nous: soleil, mer, vacances et
partouze du club Merdre après un dîner arrosé... Les naga baba sont convaincus que lorsqu'on a dépassé la conscience de sa propre nudité, et du lien qu'établissent certains entre naturisme et sexualité, on entre dans une dimension spirituelle d'union avec la divinité. L'homme nu et dépouillé de toute possession vit en harmonie avec son environnement naturel; le vêtement qui y faisait barrière est tombé. La peau, autre barrière d'avec l'infini, devient vêtement céleste. Nous ne sommes plus des corps, alors pourquoi les cacher?

Ulysse

dimanche 20 juin 2010

Un jockstrap imbibé de pisse sous les tropiques


Scott, l'ancien fusilier marin du blogue Bill in Exile , saisit le prétexte de cette chute de reins pour évoquer sa vie militaire sous les tropiques. "Quand nous partions en opération, je mettais toujours un jockstrap [suspensoir] sous mon uniforme des Marines, alors même que nous avions l'ordre de porter le caleçon réglementaire. Le jock était plus confortable. Et lorsque nous restions dans la jungle durant une longue période, les jocks mettaient plus
de temps à pourrir et vous tomber du corps que les slips en coton ou les caleçons."

"Et puis, poser une pêche dans un champ était bien plus rapide avec un jock qu'avec les caleçons de l'armée parce qu'il n'y avait rien à baisser. Je n'avais qu'à m'accroupir sur le trou réglementaire que j'avais creusé, couler mon bronze pendant que je pissais à travers le tissu du jock. Quoi qu'il en soit, nous étions tellement foutrement sales que de marcher avec un jock souillé de pisse était le dernier de mes soucis."

"Vous trouvez cela dégueulasse? Ce qui est dégueulasse, c'est de vivre dans une jungle épaisse pendant plus d'un mois sans nouveau ravitaillement, subsistant avec ce vous pouvez trouver -- par exemple des insectes, des vers et des gros lézards -- et de supporter une pluie constante parce
que c'est la mousson. Au bout de deux semaines environ, vos vêtements ont littéralement pourri sur vous. Et comme vous êtes tout le temps mouillé, des plaies suppurantes apparaissent sur votre corps."

"Oh! et le soir vous passez une heure à ôter les sangsues qui se sont collées à votre corps et ceux des hommes de votre unité. Mais vous n'arrivez pas à allumer une allumette car tout est trempé. Et comm
e vous n'avez plus de sel, vu le manque de ravitaillement, vous essayez de les déloger avec un couteau, en prenant soin de ne pas laisser leurs têtes dans votre peau, sinon elles vous infecteraient. Et sale comme vous l'êtes, vous risqueriez la gangrène et une mort rapide."

"Oh! et il faut faire attention de ne pas vous retourner dans votre sommeil car il se pourrait qu'une vipère à la morsure mortelle, attirée par la chaleur de votre corps, soit en train de dormir à vos côtés... Alors! dans ces
conditions, un peu de pisse sur votre jock, c'est un détail."

Traduit par Ulysse.

vendredi 18 juin 2010

Le "danger" du conjugogay: juste une diversion politique


On le sait, les adversaires du conjugo entre personnes de même sexe estiment que le mariage ("tel que Dieu l'a institué") doit forcément mener à la procréation intra muros; il faut donc qu'il demeure un privilège hétéro. Or aux États-Unis, où les catholiques et les protestants fondamentalistes bagarrent en rangs serrés contre la légalisation du conjugogay, on constate un fait étrange. Dans un sondage sur les bases du "mariage réussi", la fidélité tient la première place pour 93% des couples interrogés, tandis que le fait d'avoir des enfants ne prime que pour 41% d'entre eux. Ajoutez-y le taux de divorces qui montre combien les coup
les se lancent avec légèreté dans le mariage, sans penser au bien-être de leur future progéniture. Et vous vous demandez en quoi la légalisation du conjugogay pourrait nuire au mariage hétéro, ce que prétendent les intégristes.

Je n'imagine pas que les homos seront plus doués en ce domaine. Nous faisons partie de la même société en crise. Mais bénéficier des mêmes droit
s fait partie du principe d'égalité. Et l'on peut espérer que le débat sur le conjogogay évoluera vers une réflexion plus générale et constructive concernant tous les types de couples et de familles.

Alors, qu'en Occident, plus de la moitié de la population est maintenant favorable au conjugogay, les milieux politico-christianistes et populistes continuent à envenimer le débat. Leurs raisons sont purement politiques. Ils savent qu'ils ne gagneront pas sur ce plan et cela leur est parfaitement égal. Au contraire, dès que le mariage entre personnes du même sexe est adopté dans un pays ou une région, ils peuvent ameuter leurs électeurs et renforcer leurs peurs [de se faire enculer à chaque coin de rue, de voir leurs enfants tourner gouines et pédés, de perdre leurs emplois s'ils ne passent pas à la casserole du lobby gay]. Et canaliser leur haine en vue de la prochaine votation. Ils n'ont qu'à dire: voyez dans quelle catastrophe le gouvernement païen actuel nous a plongés en inscrivant l'abomination homosexuelle dans la Constitution: votez néocon(servateur), votez UDC, votez FN! Aujourd'hui, les opinions politiques de nombreux citoyens sont polarisées par des émotions fabriquées [danger gay, invasion islamiste, perte de la pureté raciale/nationale]. Nous avons besoin de remettre le débat au niveau des problèmes majeurs et d'y participer de manière moins partisane. Quelques politiciennes et -ciens ouvertement homos s'y sont engagé/es. Et vous, et toi?

Ulysse

mardi 15 juin 2010

Les cyclo-nudistes se remettent en selle


Oui, la vendeuse de jus d'orange pressé se faisait du souci, samedi, au sujet du genou de ce participant à la course londonienne de la World Naked Bike Ride, la Manif cyclo-nudiste mondiale. Cette année, à part la sécurité des cyclistes dans les villes, la revendication principale concernait notre dépendance au pétrole et la collusion entre les politiciens, les organes de contrôles et les grandes compagnies.

En scrutant ces images, il me vient un autre sujet de revendication, important pour la reproduction de l'espèce: l'adaptation des selles de vélo à la morphologie humaine. Les valseuses, par exemple, réclament beaucoup de ménagement, comprimées qu'elle sont par les cuisses, l'entrejambe et la selle. Ouille les torsions et les écrasements! Quelques fabricants prennent la peine d'analyser le problème, mais le résultat est coûteux et la plupart des cyclistes pensent à leur bourse en achetant l'engin, plutôt qu'aux bijoux de famille.

A la pointe de la selle, il y a le bec qui doit offrir une base confortable lors des longs efforts assis, par exemple à la montée, mais aussi à la descente où l'on contrôle le vélo avec les cuisses. Et puis, l'intérieur de la cuisse frottant contre le bec à chaque tour, c'est rapidement brûlant... L'architecture centrale de la selle devrait idéalement ménager à la fois: les boules et leur enveloppe de peau, le périnée et derrière lui la prostate, l'anus, toutes les veines qui parcourent la région ainsi que l'artère dorsale profonde de la bite. Certains constructeurs prévoient un canal qui éviterait l'écrasement. Ensuite, il faut se préoccuper de la répartition de l'assise entre les fessiers et la partie inférieure du bassin afin d'éviter, entre autres, l'écrasement du coccyx et des ischions, surtout en vtt. La solution: disposer de plusieurs selles adaptées au parcours prévu.
"Pompez ceci,
pas le pétrole."

Mais samedi à Londres (comme à New York et d'autres grandes villes), on pensait aux slogans et à la peinture corporelle plutôt qu'à ces petits os fragiles.

Ulysse -- Photos empruntée au blogue Overourhead.

dimanche 13 juin 2010

Ils en font de ces gueules et de ces gaules!

*

Angela Dorothea née Kasner, divorcée Merkel et épouse de Joachim Sauer a passé une mauvaise soirée, hier. Très amer (sauer auf Deutsch) de ne plus jamais la rencontrer derrière les fourneaux du foyer conjugal, Herr Sauer lui a lancé un ultimatum. "Sinon, a-t-il ajouté, tu n'as qu'à aller te faire voir chez les Grecs." Qu'est-ce que les Grecs ont fait au monsieur qui accompagne la chancelière?

Justement, le monsieur est au plus bas dans les sondages de popularité de son propre pays. Il ne semble pas s'en apercevoir, pourtant le signal est clair. Même ses gardes du corps le démontrent: la gaule se porte à gauche. Et puis, comme on le voit, l'Élysée se trouve dans un état de délabrement avancé. Cela sent le "brûlon", expression suisse -- traduisez le "bruni".

"Heil Myself!",
comme disait le mari d'Eva Anna Paula Braun dans "Sprintime for..." de Mel Brooks. Sur un point au moins, le numéro Un libyen et moi-même sommes d'accord: la Fifa est une mafia. Je suggère humblement à Monsieur Khadafi de déplacer la grande colère qu'il exerce depuis longtemps contre la Berne fédérale du côté de Zurich, siège de la Fifa, une association à but non lucratif.

Berne, maintenant.
La tactique helvétique du "pas dit, pas pris" a fait son temps. Les six ou sept ministrelles et ministrons suisses -- je ne me souviens plus exactement de leur nombre -- appliquent maintenant la formule américaine qui a fait ses preuves depuis que le gouvernement Obama s'est penché sur la marée noire souillant les côtes de Louisiane. "None of us is as dumb as all of us." Aucun d'entre nous n'est aussi imbécile que nous tous (ensemble).

Ulysse

vendredi 11 juin 2010

Quelques heures ailleurs, le long du Rhin


Un de mes potes s'étant procuré deux cartes journalières permettant de circuler sur les chemins de fer et les bateaux pour le prix de 30 francs (22 euros), nous avons traversé la Suisse en diagonale po
ur nous rendre du Léman au Bodensee (lac de Constance) hier. Première étape: Stein-am-Rhein, localité à cheval sur le Rhin -- gare rive droite, port rive gauche. Au coeur: un quartier moyenâgeux restauré avec minutie. Et plus trace du bombardement américain en février 1945 sur ce coin de pays débordant de neutralité(s)! Nous avons continué notre voyage en bateau. Une heure sur le pont, rafraîchis par l'air du large, un heure à table. En remontant le fleuve qui s'étale jusqu'à devenir un petit lac, notre caboteur zigzaguait entre les ports suisses et allemands, car la frontière -- mobile, voire floue à certains endroits, passe ici au milieu de l'eau.

Rien à mentionner de positif ni de méchant sur la restauration. Si ce n'est le nom
de la compagnie qui régale: Schifflein, deck dich -- Petit bateau, couvre-toi -- allusion au conte des frères Grimm Tischlein, deck dich -- une table recouverte de mets appétissants d'un coup de baguette magique. Notre balade s'est poursuivie à travers la ville de Constance, elle aussi traversée par le Rhin, ici purement allemand. Pélerinage à la librairie Osiander, notre préférée, héritière d'une tradition universitaire datant de la fin du XVIe siècle. Un monument antique? Sur trois étages de béton, acier et verre, bénéficiant de la lumière zénithale; avec jardin sur cour où déguster café et tranche de tarte à la rhubarbe; ouverte jusqu'à 20 heures. Le paradis sur terre. Plus besoin d'Au-delà.
Windspiel mit Seidentuch (2003) et Balanceakt (2004):
gravures sur lino de Hannes Steinert,

né en 1954 à Stuttgart.
Après une balade le long du lac, nous atteignons la plage publique et gratuite. Immense parc à vélos, étendue d'herbe soignée, cabines à disposition, places de jeux et de sport, les pieds dans l'eau: un peuple heureux de jeunes et de vieux. Et, derrière une haie, le pré en pente réservé aux nudistes. On y entre et on en sort librement; de grands arbres offrent leur ombre, une douche la fraîcheur. Pour nager, les nudistes comme les adeptes de la feuille de vigne traversent l'allée publique qui longe la rive. Des pontons vous invitent à gagner le large. Hier, puisque l'eau était encore fraîche pour les dames, le ponton où s'étaient allongés les nudistes radiait d'énergie mâle -- celle que les mecs dégagent après un effort physique. A part le bruit des vagues, silence germanique viril.

Ulysse

mercredi 9 juin 2010

Vacances: bains, bouffes et baises? -- Ou temps d'apesanteur?

*


A
péro. Apesanteur. Auto. Avion. Baise. Bateau. Bière. Bite. Boîte à outil. Brunch. Canoe. Capotes. Carte de crédit. Cartes postales. Casquettes. Chambres d'hôtel. Chantiers.
Chapeau. Chat. Chez l'habitant. Clair de lune. Cockrings. Costumes. Crème solaire. Couilles. Coups de soleil. Cul. Disco. Douche. Drague. Eau. Fesses-book. Flirt. Foot. Foutre. Friches industrielles. Fruits. Fruits de mer. Fêtes. Godes. Hôtel. Internet. Jardins. Jeans. Jock-straps. Lac. Lavabo. Légumes. Lits. Livres. Mer. Maillots de bain. ditation. Moto. Musées. Musique. Orgie. Parasol. Parapluie. Parcs. Passeport. Pension. Petite bouffe. Pipes. Piques-niques. Pissoir. Plein air. Poisson. Randonnées. Rencontres. Repas. Repos. Rivières. Salades. Salles de bain. Serviettes de bain. Shorts. Siestes. Silence. Slips. Sperme. Sport. String. Survêt. Tableau de chasse. Tasses. Tellement de mecs et seulement quinze jours. Tennis. Toile. Toilettes. Vélo. Yoga. Zob.


Ulysse -- Photos empruntées à Balcon6, Stuttgart.

lundi 7 juin 2010

Un gars bourré de testostérone se regarde dans le miroir


D
ans un commentaire
concernant l'élection de Mister Cuir 2010 [note précédente], PasPC écrit: "Si même les associations Cuir deviennent politiquement correctes et attirent des handicapés et des trans, où est-ce qu'on pourra se retrouver entre vrais mecs hards, je vous le demande?" Derrière cette question, j'en entends une autre que se posent beaucoup d'hommes: Qu'est-ce qu'un vrai mec? Est-ce qu'un vrai mec serait menacé par la présence de personnes qui n'appartiendraient pas, selon lui, à cette sacro-sainte
catégorie? Comme la famille traditionnelle qui, selon Grégory Logean coprésident des jeunesses UDC valaisannes, serait mise en danger par la perspective du mariage homosexuel?

Je suis tombé sur un article dans The Good Men Project, nouveau magazine sur l'internet. Intitulé "Se raser comme un homme", il est rédigé par Tom Forrister, né femme, devenu homme et en train d'apprendre les gestes masculins. Extraits. "Ma femme m'a acheté un rasoir électrique. Après toutes ces années où j'ai rasé mes jambes féminines avec une Gillette Venus, je regarde cet objet de la technologie moderne avec admiration.[...] Je prépare ma peau avec un gel. C'est tellement plus naturel que d'appliquer le fond de teint et le mascara de ma vie précédente que je posais comme un masque pour essayer de jouer le jeu."

"Ma seconde puberté a commencé à l'âge de 23 ans. Celle que j'avais toujours désirée, à la place des hanches et des courbes, de la douceur de la peau et des émotions que provoquait le détestable cycle menstruel. Les saignements, je supportais. Mais les humeurs que les oestrogènes provoquaient m'envoyaient en enfer. [...] Quel soulagement la première fois que j'ai injecté de la testostérone dans ma jambe! Mon corps a réagi comme un poisson dans l'eau et ma voix est devenue plus profonde au bout de quelques mois, mes épaules déjà larges se sont encore épanouies, mon thorax aussi et ma mâchoire s'est transformée. En même temps que les attributs de la virilité s'installaient, je me suis senti libéré de l'anxiété qui me rongeait. La testostérone me rend plus calme, plus concentré. Je regarde le monde avec des yeux nouveaux; et le monde me voit finalement comme l'homme que j'ai toujours perçu en moi."

"Les rites de passage prévus par la société actuelle sont presque inexistants. Mais moi j'ai traversé des épreuves qui ressemblent à une vraie initiation: j'ai quitté la maison, je me suis débrouillé seul, j'ai révélé mon projet de changement de sexe et j'ai enduré des opérations douloureuses ainsi que d'autres épreuves. J'ai fait ma traversée du désert en solitaire, ressenti la douleur physique et la peur, et j'ai découvert en moi des ressources que je n'imaginais pas. J'ai connu deux mondes. Je discerne les ressemblances et les différences entre les sexes comme seul-e-s celles et ceux qui ont vécu ces changements le peuvent. J'espère avoir retenu une ou deux leçons qui m'aideront à être simplement humain."

Tom sourit en voyant son image dans le miroir; cela ne lui arrivait jamais avant sa transition.

Ulysse

samedi 5 juin 2010

Amputé et transgenre, il est élu Mister Cuir international 2010


-- Bravo: la diversité progresse!

Dimanche dernier, au Hyatt Regency de Chicago où se déroulait l'élection de Mister Cuir international 2010 (International Mr Leather 2010) devant un parterre de 2000 mecs Cuir chauffés à blanc (pardon!), Tyler McCormick l'a emporté sur une cinquantaine de candidats venus d'Amérique et du reste du monde. Il présente ceci de particulier (ce qui donne sa diversité à l'existence): il est né femme et a transitionné vers la masculinité à l'âge adulte. De plus, il est amputé des deux jambes au-dessus des genoux et se déplace en fauteuil roulant.

C'est sur cet engin qu'il a passé les différentes épreuves du concours. D'abord les préliminaires samedi, avec
entretien de motivation et un test de présence scénique intitulé "pecs -- (pectoraux) and personality". Puis l'élection, dimanche, où 20 compétiteurs restaient en lice. Les gars étaient jugés sur leur capacité d'incarner le style de vie Cuir (40 points); sur leur manière de s'exprimer, parce qu'ils représenteront la communauté Cuir dans toutes sortes de manifestations durant une année (40 points); enfin sur leur aspect physique ("jockstrap competition" 20 points). Donc, ce qu'ils possèdent entre les deux oreilles compte plus que le relief des pectoraux et du slip.

Dans son discours d'intronisation à l'émotion contenue, Mister Cuir 2010 a déclaré: "Lorsque j'ai commencé mon processus de transition [de féminin à masculin], on m'a averti que je ne serais jamais accepté et que je ne pourrais jamais enlever ma chemise en public." Chaleureuse réaction de l'auditoire! McCormick se tient debout devant le micro, en équilibre instable sur ses
deux jambes raides. "D'être debout devant vous, comme un homme solide, confiant qu'il peut représenter la communauté Cuir, prouve bien le contraire." Et il a évoqué le message qu'il transmettra aux femmes et aux hommes qu'il rencontrera durant son année de Mister. "Si nous sommes libérés de nos craintes, notre présence devient aussi libératrice pour les autres."

Ulysse

jeudi 3 juin 2010

"Reprogrammé" hétéro, le pasteur Ted ouvre une nouvelle église


I
l y a trois ans, Ted Haggard trônait au sommet: fondateur d'une méga-église à Colorado Springs, président de la puissante Association des chrétiens évangéliques des États-Unis, en contact chaque lundi avec le président Bush. Exerçant son influence sur les fondamentalistes protestants et les cercles conservateurs, il menait des campagnes politiques moralisatrices, notamment contre les gay. Or Mike Jones, le "masseur" (et fournisseur d'amphéts) du bon pasteur, découvrant un jour que son client (annoncé sous un nom d'emprunt) était l'ennemi public des gay, l'a dénoncé aux médias... Le segment le plus lucratif dans l'industrie du massage de "détente" est
composé de pères de famille qui bénéficient de la discrétion des opérateurs. Mais Mike Jones a rompu le contrat parce qu'il militait en faveur de l'égalité des droits.

La chute du pasteur Haggard a été aussi spectaculaire que son ascension. Chassé de son église, privé de son show de télé, de ses tournées à travers l'Amérique, répudié par ceux qui l'adulaient: une perte financière colossale. Que fait-on lorsqu'on est éclaboussé par un scandale aux USA? Politicien, sportif (Tiger Woods) ou pasteur vedette, on demande pardon à la terre entière, on entre en thérapie et on prépare un plan médias pour reconquérir la popularité. Dans le cas de Haggard: communiqués émis par
ses psys (?!) et conseillers spirituels affirmant que Ted n'était pas gay, qu'il avait traversé un moment d'égarement (ce que réfute un paroissien que Ted avait dragué); puis reportage télévisé sur la déchéance de Ted, sa misère financière, ses efforts en thérapie, le soutien de sa femme et des enfants. Ensuite, son épouse publie un livre sur l'affaire et le couple passe chez Oprah, le plus grand show télévisé voué aux peines de coeur et de cul.
La conférence de presse hier.
Hier enfin, le pasteur Ted s'est remis en selle en annonçant qu'il ouvrait une nouvelle paroisse à Colorado Springs pour "aider les personnes qui traversent un moment difficile dans leur existence". Chacun y sera bien accueilli: "gay, hétéro, bi, grand, petit, toxico, les démocrates et les républicains". En référence à ce qu'il nomme son "crash", il a précisé: "J'ai appris à ne plus juger les gens". Pourtant Ted ne bénira pas les unions homos "parce que le plan de Dieu pour un mariage idéal est l'union d'un homme et d'une femme". Il a ajouté que "l'idéal, selon Dieu, serait que nous sachions tous contrôler notre poids, mais ce n'est pas toujours possible".
Photo Vladimir Gappov, via Gods Amongst Men.
Ted ne juge pas. C'est le "Dieu" qui habite au fond de lui qui juge. Si j'ai bien compris: cela s'appelle le Déni selon Freud, l'Ombre selon Jung. Ombre qui, si elle n'est pas libérée, acceptée, nous fait projeter sur autrui ce que nous ne voulons pas voir en nous-même.

Ulysse

mercredi 2 juin 2010

Le roi est nu: vive le roi!




J'ai vu le Roi nu
et j'ai troqué mon chef
pour la voûte céleste.
L'herbe fraîche
sous mes pieds
elle aussi, l'a salué.

Parfois, à la nuit tombée
le Roi se dévêt et frôle
l'univers de sa majesté.
Un frémissement, alors,
parcourt l'échine du monde
qui s'éveille et clame dans l'allégr
esse.
-- Greg Lo: Le Roi nu.

Ben Kieren, photo Vincent Marco -- ManifestMen.com
On connaît l'histoire du souverain qui dépensait tout l'argent du royaume pour ses costumes. Hans Christian Andersen, entre autres, l'a racontée. A chaque heure de la journée, ce vaniteux changeait de tenue. Sa capitale, on le devine, était bien gaie grâce aux nombreux étrangers qui s'y rendaient. Et un jour, deux fripons qui se prétendaient tisserands furent présentés au souverain. Ils se targuaient de savoir tisser les étoffes les plus belles au monde dans lesquelles ils taillaient des costumes invisibles aux esprits bornés... Quelques épisodes plus loin, Sa Majesté se pavane en procession à travers la capitale et tout le peuple admire le tissu merveilleux. Sauf un enfant qui pointe le souverain du doigt et s'exclame: "Le roi est nu!"

En France, au XVIIIe siècle, la nudité était un apanage royal. Seuls les privilégiés d
e la Cour avaient le droit d'assister au lever du souverain, à ses ablutions, sa toilette intime. Du haut en bas de l'échelle sociale, une personne de rang supérieur se montrait nue sans indécence à un inférieur. L'inverse n'était pas admis. Donc le roi vaquait dévêtu à ses petites affaires, sans honte au milieu des nobles de son entourage; et ceux-ci face à leurs domestiques ou aux bourgeois qui leur rendaient visite matinale... À chaque époque son étiquette. Aujourd'hui, tous les êtres sont égaux dans la nudité. Sauf que... La jeunesse, la beauté et la musculation nous séparent.

Ulysse