vendredi 25 novembre 2016

Promiscuité et nudité : la vie des soldats en guerre, au XXe siècle










"Ne vous laissez pas abattre par le délabrement de ce monde. Tout peut se casser. Et tout peut être réparé. Pas avec le temps, comme on dit, mais avec une intention claire. Alors, allez-y! Aimez de manière délibérée, généreuse, inconditionnelle."

"Do not be dismayed 
by the brokenness 
of the world. 
All things break. 
And all things 
can be mended. 
Not with time, as they say, 
but with intention. 
So go. Love intentionally, 
extravagantly, 
unconditionally."

L.R.Knost  InHumanity: 
Letters from the Trenches. (Vient de paraître.)



Année 1943...

... dans le Pacifique Sud.

Allemagne, années 1930.





1914 - 1918.

3 commentaires:

Philippe du Nvd a dit…

Franchement, aujourd'hui je me marre...
Comme tout "bon" Suisse, j'ai fait mon service militaire et j'ai eu, plus souvent qu'à mon tour, l'occasion de me faire hurler dessus, voire humilier personnellement ou en groupe par un des ces officiers impeccablement sanglé dans son uniforme...
...et parfois même totalement ivre ! (Mais ça c'est une autre histoire !)

Un vieux truc, bien connu, qu'on avait entre nous était d'imaginer alors notre interlocuteur en slip...
Moi, je le voyais volontiers pendouillant ce slip et j'y rajoutais, mentalement des chaussettes... Imparable comme technique !

Mais aujourd'hui, sur la dernière photo que tu nous proposes, André, je vois des hommes totalement nus... surveillés (matés ?...) par des offs et sous-offs en uniforme...
Et je trouve les premiers incontestablement beaux et à leur place... Alors que les seconds me semblent totalement ridicules et grotesques dans leur tenue !
Cherchez l'erreur...

Et merci pour ce renversement de perspective que tu nous offres encore...

Xersex a dit…

comme devrait également être maintenant, au moins dans certains milieux sportifs!

franck devenes a dit…

très belle photos André