lundi 26 décembre 2016

Cul par-dessus tête pour débrouiller les racines de la fête de Noël




Les célébrations conjointes de la foi et du foie gras étant passées, je vous invite à jeter un coup d'oeil sur les paradoxes de la fête de Noël. Pour Marie, l'histoire commence mal. J'imagine qu'une compensation offerte aux femmes qui traversent la difficile période de la grossesse réside dans l'amour qu'elles ressentent envers leur mari et la réciproque. Ainsi que les étrentes passionnées de la jeunesse. Rien de cela pour Marie. Le donneur confie la petite graine à une entreprise de transport. C'est le livreur qui révèle l'identité de l'expéditeur, un célibataire nommé Esprit Saint. Il n'a même pas une photo qui pourrait donner un idée à quoi ressemblera l'enfant. Seul indice pour la future mère: la livrée de l'employé est garnie d'ailes qui illustrent la rapidité des services. Or Marie est chastement fiancée à Joseph, visité lui aussi par le messager qui lui enjoint de ne pas la répudier, ni la baiser, car elle porte en elle un fils qu'ils appelleront Jésus, nom qui signifie Jahvé (Dieu) sauve, "car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés".

Les Trois Rois au lit, missel de Salzburg, 15e siècle.
Des astrologues orientaux viennent à Jérusalem pour rendre hommage au futur "roi des Juifs", mais ne sont pas foutus de localiser l'endroit de la naissance. J'aurais sorti mon pendule, plus un plan du pays, et aurais situé le patelin: Béthléem. Eux interogent les passants  (leur quête est rapportée au roi Hérode). Puis ils relocalisent leur étoile qui les amène à bon port pour déposer leurs cadeaux aux pieds de la crèche. Ils repartent sans informer Hérode du lieu de naissance de Jésus. Furieux, celui-ci fait tuer tous les enfants de moins de deux ans autour de Béthléem, mais Joseph informé par le livreur ailé fuit à temps avec sa petite famille... La naissance de Jésus, c'est un très mauvais début en ce qui concerne la place des femmes au sein du christianisme. Dans le catholicisme, elles doivent rester "pures" afin de gagner une place de servante dans la hiérarchie. Quant au statut d'évêque dans le protestantisme, il leur est encore rarement attribué alors que les églises sont beaucoup plus fréquentées par les dames que les messieurs.

Satyre romain.

Chaman nordique.

L'esprit malin du bouc.
Et le sapin, et les bougies, et les boules? Ce sont des traces de nos croyances nordiques qui se sont faufilées clandestinement lorsque le christianisme a été imposé comme seule religion autorisée dans les pays occidentaux. Ils y avait d'une part les saturnales romaines du solstice d'hiver qui supprimaient les barrières sociales durant quelques jours où toutes les folies étaient permises sous l'égide des satyres. D'autre part les fêtes de la lumière des pays nordiques où il fallait accompagner le soleil dans sa lente renaissance, sous la direction des sorcières et des boucs. Là aussi les déchaînements de la sexualité accompagnaient le processus et réchauffaient les coeurs.



C'est sur les terres de Palestine, l'Israël actuel, que se déroule la nativité. On ne peut imaginer territoire plus stérile pour le développement des trois religions du Livre qui sont reliées historiquement les unes aux autres par ce tout petit territoire. En peu de temps, le judaïsme a fui l'Orient; le christianisme aussi pour remplacer finalement les dieux grecs et latins. Puis l'Islam est né entre l'Arabie et Jérusalem. Aujourd'hui les Israéliens sont est en guerre avec eux-mêmes et avec leurs voisins. Les pays islamisés tardent à rejoindre le 21e siècle. Et les différentes filles -- plus ou moins ennemies -- du christianisme sont en pleine descente vers un enfer qui s'ouvre devant elles. Gloire à Dieu -- sous ses différentes acceptations -- au plus haut des cieux!



Rencontre de l'orthodoxie juive et du paganisme chrétien.

Recherche de bombe dans une église en pays musulman.
Oui, oui, joyeux Noël à nous tous! Noël, fête de la paix et des gros chiffres d'affaires. Alors que des milliers et des milliers d'habitants de ce même Moyen-Orient --2000 ans plus tard -- crèvent de peur, de soif, de faim et de froid et doivent fuir les ruines de leurs pays en guerre.

André

Le réchauffement de la planète provoque la renaissance des spiritualités liées à la nature.

Célébration du solstice d'hiver à Stonehenge: nos racines païennes.

2 commentaires:

franck devenes a dit…

belle photos André, joyeuses fêtes a toi et une bonne année 2017

Xersex a dit…

vraiment belles images!!!
Je te souhaite moi aussi un grand 2017