vendredi 13 janvier 2017

À poil, comme les ours blancs, sur la glace, dans la neige et l'eau






Le Cervin, Theodore Compton (1849-1921).





Hiver comme été, la nature est leur habitat, le naturisme leur vêtement. À la fois vulnérables et intrépides, ils s'exposent en cette saison aux caresses bourrues des éléments et à une poussée d'adrénaline qui mobilise leur corps en les motivant à affronter le froid.

Ce défi leur apporte une immense satisfaction et provoque -- parfois -- une réaction inattendue. Vous pensez qu'ils sortiront de l'eau glacée la queue entre les jambes, mais il se peut que leur expérience soit traitée par le cerveau comme une information... stimulante. Dans notre tête, la satisfaction sexuelle emprunte les mêmes voies que la réaction à une prouesse sportive. C'est une espèce de transe inconsciente. Vous avez puisé cette énergie dans votre pur instinct animal et vous ne pouvez pas le cacher. Les victoires et les joies partagées sont les meilleures. -- André






L'Épiphanie orthodoxe, dans une rivière bulgare.

2 commentaires:

franck devenes a dit…

belle photo il faut du courage pour faire sa

P.B. a dit…

Je viens de découvrir votre blog. Vraiment sympa pour ce que j'en ai vu.
Enfin une variété d'hommes authentiques. Comparé à de nombreux autres blogs où les garçons sont trop souvent stéréotypés ; une vraie respiration et ouverture d'esprit, avec des intérêts culturels larges.
De riches articles de sexe décomplexé ponctués d'incises de sagesse, de conseils "bien-être", des immersions dans de beaux cadres naturels : rafraichissant !

Merci pour ces généreux partages.

Outre un riche parcours de vie, je note dans votre "profil" une recherche approfondie pour l'histoire des religions et le chamanisme. J'ai eu la chance d'être initié au chamanisme amérindien et plus récemment amazonien. Etant donné mon intérêt pour ces autres dimensions de l'Etre, je vais poursuivre la consultation de votre blog curieux d'y trouver matière à réflexion dans ces domaines.