mercredi 23 mai 2018

Un pavillon de la drague à la Biennale d'architecture de Venise !




La 16e Biennale d'architecture qui ouvre ses portes cette fin de semaine à Venise comprend un pavillon voué au thème de la drague -- cruising en anglais. Ses créateurs ont voulu en faire un exemple de subversion pour répondre au thème général de l'exposition qui est Freespace, dans le sens de l'espace où l'on vit, celui qu'on habite. Or la drague, dans son aspect de chasse à l'homme entre des gays (ou des gars qui se classent parmi les hétéros, mais recherchent de l'excitation sexuelle avec des mâles), ne se déroule pas dans des zones réservées à cet effet. Avant l'apparition des sites de rencontre sur la toile, elle était géographiquement située dans des lieux de partage entre citoyens de tous genres: parcs et toilettes publiques, parkings ou forêts.


Domenicco Cresti.

Albrecht Dürer.

Les établissements de bain ont aussi, depuis toujours, abrité des coins sombres où des mecs prenaient rendez-vous, sinon consommaient sur place -- non loin de personnes hétéros. Les gymnases grecs, les hammams, les bains en plein-air et les saunas étaient fréquentés par tous. Les baigneurs de San Niccolo de Domenicco Cresti peint en 1600 en sont un exemple. Comme Le bain des hommes d'Albrecht Dürer (1498) où l'artiste se met en scène avec ses amis-amants. Une analyse détaillée de la scène figure ici.




Le tango et la drague ont ceci en commun que les partenaires se concentrent sur le corps de l'autre, pas le regard ni le coeur.

Beaucoup plus tard, les bars et saunas réservés aux gays, ainsi que certains clubs avec chambre noire ont offert des lieux de rencontre spécifiques, à l'abri des descentes de police et des harcèlements homophobes... du moins si leur existence était légalement admise. Selon les concepteurs du pavillon de Venise, la drague est "l'enfant illégitime de la moralité hygiéniste", reléguée au royaume de la dépravation. Dans les bains et les parcs aménagés pour la propreté, la santé et le repos de la population, le flâneur côtoie le flic. Ailleurs, le donjon qui fut lieu de garnison ou prison devient place de jeux; le labyrinthe facilite les rencontres et le bain sort de sa salle exiguë. Quant au discours de l'architecte, il perd son odeur de déodorant et reprend du poil de l'aisselle.





Les lieux de drague avec le danger qu'ils présentaient -- stimulants de l'excitation sexuelle pour certains habitués -- sont-ils en voie de disparition ? Remplacés par les sites de rencontre sur la toile ainsi que les changements sociétaux ? Une meilleure acceptation de la différence, ainsi que des chambres à coucher qui ne sont plus localisées sous la surveillance des parents: tout cela est-il le résultat d'une évolution psychosexuelle dans la géographie architecturale ? C'est probable. Mais, hélas, seulement dans nos sociétés plus tolérantes et moins servilement attachées aux traditions religieuses.


Le pavillon vénitien de la drague est situé sur l'île de le Giudecca; il restera ouvert plusieurs jours de la semaine jusqu'au 1er juillet. Fruit de la collaboration d'une quinzaine d'artistes et d'architectes, il cherche à démontrer que "l'espace libre", thème de cette Biennale, a été défini sous l'angle hétéro-normatif habituel. Or l'architecture est aussi une activité sexuelle et la drague représente un acte de dissidence important ! Des boissons et des poppers seront servis demain soir au bar lors de l'inauguration. À part les visites guidées, on ne sait pas encore si des soirées de drague figureront au programme officiel.

André


mardi 15 mai 2018

Le fossé entre hommes et femmes analysé par une transgenre


Mâle et femelle Dieu les créa, selon la Bible.

Paul Williams, pasteur évangélique avant sa transition.

Cet exposé est tellement original que je ne résiste pas à le publier. Il est en anglais et si vous ne comprenez pas suffisamment cette langue, demandez absolument à un/e ami/e de vous le traduire. Paula Stone Williams, pasteure et personne transgenre née dans un corps mâle -- qui, petit garçon, était persuadé qu'une bonne fée viendrait le transformer en fille -- a ceci de remarquable qu'elle nous explique ce que les mecs ne comprennent pas aux femmes. Elle a vécu la vie d'un pasteur évangélique très connu et apprécié, d'un mari et père de famille avant de passer sur l'autre bord (trois enfants et maintenant grand-mère de cinq petites-filles).


Paula, aujourd'hui...

...se penche sur son passé de Paul.






Même les lionnes se le demandent: "Qu'est-ce qui cloche chez les mecs ?"

Elle explique qu'après sa transition, elle a démasqué de nombreuses attitudes sexistes et patriarcales qui lui semblaient naturelles lorsqu'elle était un homme. Et qu'elle demande pardon, pardon, pardon à son ex-épouse Cathy de l'avoir traitée comme le font la plupart des maris... Les gars, même ceux qui sont très amoureux et font de gros efforts pensent: je ne comprendrai jamais réellement ma femme/mes copines ! En face, les nanas se demandent: qu'est-ce qui cloche chez les mecs ? Et comme la majorité d'entre nous -- hétéros et gays -- ne changerons jamais de sexe, nous avons besoin d'une Paula pour nous éclairer sur les inégalité que nous perpétuons. Elle le fait avec humour et générosité.


Renoncer à son statut de mec signifie...

...enfreindre les règles des Évangéliques.

Paul Williams a annoncé son intention de changer de genre à ses enfants en 2012. D'abord, ils n'ont pas saisi l'importance de cette décision. C'était avant que le célèbre sportif William Bruce Jenner le fasse très publiquement en 2015 pour devenir la célèbre Caitlyn Jenner. Et divorcer de la célèbre Kristen, mère de ses enfants Kendall et Kylie, anciennement divorcée de Robert, membre de la célèbre famille Kardashian... Revenons à Paula, anciennement Paul, qui a été privé/e de toutes ses activités religieuses lorsqu'il/elle a annoncé son projet de transition. "Je n'oublierai jamais Nicholas, l'ado transgenre qui est venu me parler après ma première conférence sur le sujet. Ses parents l'avaient totalement soutenu, alors que ceux de la jeune Leelah -- qui s'est suicidée le jour où mon nouveau prénom a été oficiellement enregistré -- l'avaient rejetée. Ils avaient en cela obéi aux règles de leur Église." Aux États-Unis, la chasse aux personnes transgenres devient de plus en plus féroce. Cette année, déjà une quinzaine d'entre elles et eux ont été tué/es. Cette persécution est encouragée par les lois, celle de Caroline du Nord par exemple, qui oblige ces femmes et ces hommes à utiliser les toilettes publiques réservées au sexe de leur naissance. Insensé !

André

Les lois de Caroline du Nord l'obligent à fréquenter les toilettes pour hommes !


jeudi 10 mai 2018

Le chignon masculin, antique symbole de force virile et spiritualité









Jusqu'à maintenant, le 21e siècle a été très généreux en ce qui concerne la tête des mâles. Il nous a libérés des conventions sociales et des contraintes imposées par la calvitie. Au point que les jeunes mecs ignorent ce que signifie le mot moumoute -- postiche, perruque. Envolé, cet épouvantail ! Le crâne se dégarnit : on le rase et c'est parfois très seyant. Quand à la barbe, elle passe bien à toutes les longueurs, au point que les terroristes ne savent plus comment se singulariser afin que Dieu les reconnaisse lorsqu'ils arrivent au paradis et qu'Il les déçoit parce que son stock de vierges est depuis longtemps épuisé.










Le chignon pour homme est devenu tellement courant que les gays qui cherchaient à se singulariser par une coiffure point trop monotone sont complètement enfoncés par ces gars hyper virils dont la crinière se tord sur la nuque ou au sommet du crâne. Quant aux femmes, elles sont dépassées par la variété de coupes et de coiffures que permettent une tête et un menton masculins. Jalouses, furieuses car une fois de plus les mecs les surpassent en originalité, dans un domaine qu'ils leur avaient cédé après la mode des braguettes proéminentes de la Renaissance et celle des perruques Louis XIV.














Les barbiers reprennent aujourd'hui du poil de la bête. Ils jouent avec les ciseaux et les rasoirs aussi bien dans la chevelure que la moustache et la barbe; ils y ajoutent éventuellement la couleur. En même temps, le poil repousse sur les poitrines, les tétons pointent du nez sous la chemise entre-ouverte; les gars les stimulent avec un anneau ou la pompe sous vide. Et rien de cela n'entre au chapitre de la nouvelle féminisation de la société. Le chignon masculin a accompagné les hommes depuis l'Antiquité, qu'ils fussent guerriers ou prêtres, civilisés ou sauvages, philosophes ou envahisseurs germaniques des premiers siècles, samouraïs japonais ou pratiquants de la religion sikhe. Le seul domaine où les femmes surpassent encore les hommes, c'est dans la masse des cheveux, mais les chimistes y travaillent.

André