mercredi 17 janvier 2018

Mec poilus, engins dressés, violence masculine et "trous de merde"















Samedi dernier, à Washington, un artiste engagé politiquement a projeté un message sur la façade du Trump International Hotel. Il commençait ainsi: "The president of the United States is a known racist and a nazi sympathizer." Pas besoin de traduire. Suivaient d'autres insultes bien calibrées pour se terminer par "Shithole" (trou de merde) qualifiant l'établissement avec la même élégance qui avait précédemment animé Donald Trump lorsqu'il a traité des pays africains et Haïti de "trous de merde."



L'office du tourisme de Zambie a saisi la balle au bond avec cette pub: "Visitez le trou de ***** Zambie où les seules étoiles et rayures [allusion au drapeau américain] que vous verrez sont dans le ciel et sur les zèbres."






Ici, vous êtes en face d'un trou de guerre. De la fin du 19e siècle à la fin du 20e (lorsque le mur de Berlin est tombé) la Suisse a entretenu des bunkers, des casemates creusées dans le rocher et destinées à abriter des commandements militaires, des soldats et des magasins d'armements. Ces fortins devaient cacher des unités spéciales en cas de l'envahissement du pays, d'abord par des troupes allemandes, puis soviétiques. L'étrange assemblage de rocs et de béton ci-dessus en faisait partie. Aurait-il longtemps trompé des yeux avertis? Quelque 13'000 remparts contre l'ennemi ont été construits, certains ressemblant à des chalets d'alpage, d'autres profondément enfouis dans les montagnes. Ils étaient équipés de sanitaires hygiéniques. On est en Suisse, pas aux États-Désunis.

André










samedi 13 janvier 2018

Le corps et l'air sont les plus beaux vêtements de la jeunesse










Dans l'antiquité grecque, les gars n'avaient pas besoin de se saouler ou se défoncer pour oser se mettre à poil quand ils retrouvaient leurs copains le samedi soir. La nudité masculine était bien acceptée. Les hommes qui s'entraînaient dans les gymnases -- et y passaient du temps pour philosopher ou regarder les plus beaux d'entre eux se muscler et lutter -- n'avaient pas besoin de s'alcooliser ni de se défoncer pour oser se désaper et fraterniser avec leurs potes.





Aujourd'hui, beaucoup d'hommes ont honte de leur corps. Les gros, les maigres, les peu musclés, les timides.  En revanche, la société de consommation encourage ceux qui pratiquent un sport à porter un vêtement mettant en valeur leur silhouette, toute leur silhouette. Voyez les cyclistes amateurs endosser la panoplie de leur idole à l'instar des gamines qui singent leur chanteuse préférée. L'habit fait le moine, dit-on. Pourquoi cette peur de la nudité? Alors qu'au siècle dernier elle était bien acceptée et qu'aujourd'hui le porno n'a plus de secret pour les jeunes ados...



Pourquoi? Parce que des mecs bien dans leur corps, moins stressés, sportifs et désinhibés consomment moins d'alcool, de cigarettes, de médicaments et de fringues. Alors les bigots s'allient aux marchands du temple pour raviver la sacro-sainte pudeur et faire marcher le commerce. Promettez-vous, cette année, de profiter de chaque instant où vous pourrez bouger et aérer votre corps!

André

















mardi 9 janvier 2018

Comment se réchauffer à poil dans la neige et l'eau glacée...











Le premier jour de neige de cette saison hivernale, je me suis levé à 6 h., j'ai vérifié qu'aucune fenêtre n'était allumée dans le voisinage et suis sorti à poil pour fouler la poudreuse. Après un moment de marche pour m'acclimater, je me suis assis. Mes fesses ne l'ont pas supporté longtemps, donc je me suis couché pour répartir le contact gelé sous tout le corps. C'était très excitant. Comme si je bandais des pieds à la tête, car le sang circulait rapidement pour contrer l'impression de froidure. Puis je me suis roulé dans cette neige qui ne collait ni à la peau ni à l'herbe qu'elle recouvrait. Si j'avais partagé ce moment d'exaltation avec un camarade, je serais resté plus longtemps, stimulé par la compétition. En rentrant dans l'appartement, je me suis rendu compte que je n'avais pas besoin de me sécher: la poudreuse ne collait pas à la peau. Pas besoin non plus de sauter immédiatement sous la douche. Toujours à poil, j'ai préparé mon müsli -- graines de courge broyées (pour la prostate), fruits frais, lait de riz, gingembre frais (pour la testostérone).



Yoga.


Après nous (à cause du calendrier julien), l'Église orthodoxe russe fêtera l'Épiphanie dans quelques jours. Ses fidèles les plus vaillants sauteront nus dans l'eau glacée en mémoire du baptême de Jésus par son cousin Jean le Baptiste. Eux aussi étaient entrés dans le Jourdain au naturel... Dans plusieurs pays nordiques, à la campagne et au bord de l'eau, il est encore possible de passer directement du bain de vapeur à la neige ou à la rivière, sinon la mer durant l'hiver. Cela stimule le système immunitaire et permet d'éviter rhumes et grippes. Sinon, on peut se tremper dans le bassin d'eau froide d'un sauna, y rester au moins dix minutes et répéter le cycle transpiration-trempette plusieurs fois.

André








Bain japonais en plein air dans une eau de source chaude.