samedi 30 novembre 2019

Patrick Pottier -- le potier sculpteur -- déculotte ses modèles mâles


"Suck me."

(Non ce n'est pas lui le sculpteur.)

"C’est en façonnant l’argile, matière vivante et sensuelle, déclare le potier sculpteur français Patrick Pottier, que je tente de mettre à nu les pleurs, les souffrances, les ambiguïtés, les sentiments poussés à leur paroxysme, sans préjugés. L'émotion, la beauté et la sexualité sont liées. Chez moi, sans bien percevoir pourquoi, le travail de l'argile résulte d'une pulsion, d'une envie irrésistible, d'un désir fantasmatique de donner vie, de transmettre un message. Pétrir, modeler sont des sensations primaires qui préfigurent probablement le soulagement d’une douleur morale." (pottierpatrick.com)


Son art, c'est un coming out exprimé par ses mains.

Traduire la fragilité et la vigueur du mâle qui s'expose.






"La vanité."


"Hommage à Ai Wei Wei."


"La blessure."


"La blessure."







"L'oppression."


"La tyrannie des sentiments."

"Point culminant."

"Étreinte."


"Va te faire foutre !"

"Ma nature profonde."


"Le trophée."



"Le baiser du..."

"...papillon."


"La vague."






Je suis en vacances. Les commentaires que vous enregistrez seront publiés dès mon retour,
le 6 décembre.