mercredi 22 janvier 2020

N'accroche pas ton pagne aux cornes de l'antilope, proverbe bantou








Regardez bien ces gars ! Non, ne vous gênez pas. Tous leurs efforts se concentrent sur l'apparence. Jour et nuit ils consulte leur miroir: "Miroir, grand miroir, suis-je le plus balèze de mon village ? De mon département ? De mon pays ? De la planète ?"  Et le verre étamé répond: "Mec, il faut encore développer ceci, affiner cela, et patati et patata." Non, je ne me moque pas d'eux. En tant que gays, nous savons ce que cela signifie, en matière d'humiliations, d'être traité de maigrichons, de pauvres cons, de filles manquées, etc. durant l'enfance. Et d'avaler tout le mépris de nos camarades d'école.




Eux aussi, les musculeux d'aujourd'hui, ont probablement fait face aux quolibets, à l'impression d'être inadéquats, marginalisés. C'est ce qui a motivé leur frénésie de gonflette. Certains adeptes du bodybuilding en sont conscients, d'autres pas. Et ils n'ont pas trouvé d'autre moyen de guérir de leur blessure narcissique. Ne serait-ce que pour éviter de foutre en l'air leur santé. Éviter d'imposer leurs obsessions monomaniaques à leur entourage. Ils ne mangent pas les mêmes repas aux mêmes heures que leur épouse et leurs enfants. Ils traversent des périodes de grande nervosité lorsqu'il leur faut renoncer à tout liquide pendant des semaines pour affiner leur silhouette en vue d'une compétition.





Beaucoup de gars souffrent d'être malingres; et méprisés par leur pairs durant la jeunesse. Or il existe toutes sortes de moyens pour se projeter en mâle alpha. En se lançant dans la finance, la politique, l'industrie, la religion ou en rejoignant la mafia. En s'achetant un gros bolide et séduisant une poupée aux seins débordants; en faisant carrière dans le cinéma. Sinon en devenant président d'une nation.




Imaginez un dompteur de fauves au Cirque Medrano. Il est dans la cage au milieu de l'arène. Les tigres arrivent l'un après l'autre. Ils sont huit auxquels le gars a fait croire qu'il est le plus fort. Et le spectacle se déroule sans incident. Mais si l'artiste doit dresser 67 millions de bêtes sauvages, l'illusion ne fonctionne plus. Enfermés dans la cage avec lui, ces animaux savent aussi qu'ils n'assouviront pas leur faim en le bouffant.


Où se situe la difficulté ? Que ce soit un président de petite taille qui se prend pour Superman ou un bodybuilder caparaçonné, ils ont tenté de masquer les symptômes de leur problème psychologique (pour lequel ils ne sont pas responsables) au lieu de chercher à guérir. On sait néanmoins aujourd'hui qu'il existe des moyens de remédier à un trouble narcissique ou aux conséquences terribles d'un abus durant l'enfance. Mais c'est seulement en reconnaissant la situation et ses répercussions que l'on peut entrer dans un processus d'évolution. L'hypertrophie musculaire ou politique n'est pas la solution, elle ajoute une couche épaisse au problème.

André







Des muscles en bonne santé: l 'homme en slip bleu a 73 ans, il s'exerce dans un parc en Ukraine.
















dimanche 19 janvier 2020

Roger Federer tourne le dos aux incendies et activistes du climat

 federer cul, ass  federer bulge 4

En débarquant l'autre jour à Melbourne pour participer à son 21e Open d'Australie, Roger Federer s'est plaint que les organisateurs aient tardé à prendre la décision de reporter ou non le tournoi à cause de la pollution causée par les incendies. De nombreux sportifs ont craint qu'on ne mette en danger leur santé, mais un seul a déclaré forfait. Notamment par respect envers les Australiens qui sont en train de perdre leurs lieux de vie. Quant aux stars du tennis, elles n'ont pas eu la hardiesse de donner l'exemple en renonçant. Au sujet de l'incertitude des organisateurs, Federer a déclaré que "bien communiquer est la clé de la réussite". Le champion suisse venait d'être interpellé sur les réseaux sociaux de son pays pour son parrainage publicitaire de Crédit Suisse. Les activistes du climat reprochent à cette banque d'investir massivement dans les énergies fossiles.

Image associée
Greta, elle aussi, a interpellé le beau Roger.


On estime que Federer gagne environ 60 millions de dollars par an rien qu'avec les publicités dans lesquelles il apparaît. Il a répondu à ses critiques qu'il prend très au sérieux les menaces liées au changement climatique. Ses chargés de communication lui font dire: "J'ai beaucoup de respect et d'admiration envers ces jeunes qui se mobilisent pour le climat. Je leur suis aussi reconnaissant de nous obliger à examiner nos comportements". Il apprécie qu'on lui rappelle sa responsabilité comme individu, athlète et entrepreneur. "Je m'engage à utiliser ma position privilégiée pour dialoguer avec mes sponsors sur ces questions importantes."





Douze membres de Lausanne Action Climat ont été jugés pour avoir occupé les locaux de Credit Suisse en novembre 2018, déguisés en Roger Federer. Ils ont été condamnés par ordonnance pénale, avant de faire opposition. Et là, ils ont été acquittés. La semaine dernière, le juge a reconnu que la désobéissance civile pratiquée par ces manifestants pour le climat se justifiait. Ils réclament des comptes aux banques, aux  politiciens et aux grandes entreprises parce qu'il y a urgence. Autant dire que ce jugement a été mal accepté dans les milieux judiciaires et politiques de droite, ainsi que par l'industrie du luxe. Car les déplacements perpétuels à travers le monde et le train de vie ostentatoire de Federer servent d'incitation à la consommation pour les foules qui l'adorent.

Roger et nous

Vendredi dernier, plus de 10'000 manifestants sont venus de toute la Suisse à Lausanne -- ma ville -- pour célébrer leur première année de lutte contre le réchauffement climatique. La jeune activiste suédoise Greta Thunberg qui était déjà venue en août dernier, était présente. Elle a commencé son discours en prononçant en français "Bonjour Lausanne, ça va bien ?" Puis elle a dénoncé l'inaction. "Ça doit changer". Elle a déclaré qu'elle en était à son 74e vendredi de grève du climat. "Ce n'est que le début (...) Ils n'ont encore rien vu !" Elle a promis qu'elle porterait le message des "grévistes" jeunes et vieux lors de son déplacement cette semaine au Forum économique de Davos (WEF) où Donald Trump devrait également se trouver, s'il ne fait pas faux bond pour une raison évidente.





À la tribune, la militante environnementale et féministe kenyane Njoki Njoroge Njehû a également fustigé le WEF de Davos. Elle s'en est prise à tous les milliardaires du monde, les accusant de piller la planète.

L'écologiste kényane Njoki Njoroge Njehû.


Participer à une marche, c'est symbolique et fort. Le jeune Oleg résume parfaitement ce que j'ai ressenti lors des premières Marches des fiertés, dans les années 70-80, où ne s'aventuraient que ceux qui ne craignaient pas de révéler leur orientation sexuelle en public. Oleg a raison: on reste motivé si l'on garde une hauteur de vue sur tout ce qu'il faudra encore et encore réaliser pour toucher au but. Je suis optimiste; j'ai consacré beaucoup de temps au développement du mouvement de libération homosexuel. Et nous n'aurions jamais imaginé, lorsque nous avons commencé, que nous pourrions atteindre ce à quoi nous sommes arrivés maintenant.





Vendredi dernier, en me joignant au cortège du climat à Lausanne, moi vieux bougre de 84 ans, j'étais tellement ému de voir cette jeunesse déterminée que j'en pleurais à pleines larmes. Me repassaient dans la mémoire d'autres manifs de tous genres auxquelles j'ai participé ou que j'ai observées en tant que journaliste. La Révolution dite culturelle en 1966 en Chine, avec l'intervention violente des jeunes Gardes rouges à Pékin. Les débuts du Mouvement hippie à San Francisco, l'année suivante. Mai 68 en Europe de l'Ouest. Et puis, les cortèges de l'église au cimetière à partir de 1985, ou directement de l'hôpital au cimetière, avec juste une infirmière et une poignée de potes, lorsque les Églises, les sectes ou les familles rejetaient leur malade du sida. Oui, les cortèges de l'espoir et ceux du désespoir.

André
 
Image associée
Stan Wawrinka, tel qu'en lui-même.

Image associée